Télécharger Bordeaux7

L'édition PDF est mise en ligne tous les matins à partir de 7 heures. Cliquez sur l'image pour télécharger l'édition du jour.

Météo de Bordeaux

Newsletter

Retrouvez-nous sur :

Facebook
Twitter
Flux RSS

Les élus de la métropole bordelaise réclament un plan d'urgence pour les écoles PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 20 Mars 2017 06:00

Vendredi, en conseil de métropole, plusieurs élus ont tiré la sonnette d’alarme. L’agglomération connaît depuis quelques années une démographie galopante.

 

Revers de la médaille : dans certaines communes, l’accueil des nouveaux élèves devient problématique. Les municipalités n’arrivent plus à suivre le rythme pour construire des écoles et surtout manquent de moyens pour le faire.

Le maire de Villenave d’Ornon, Patrick Pujol, a réclamé vendredi un « plan Marshall pour les écoles ». « En cinq ans, Villenave a enregistré une hausse de 21% du nombre de logements. Sur le mandat en cours, on devra scolariser 1400 élèves supplémentaires. Et 500 élèves restent sans possibilité d’accueil », a-t-il exposé.

Les écoles sont une compétence communale et non métropolitaine. La Métropole peut apporter son aide financière pour ces équipements dans le cadre des ZAC (zones d’aménagement concertées). Elle a aussi créé un fonds de concours doté de 8 millions d’euros pour les communes qui le demandent. Somme qui « n’est pas à la hauteur des enjeux », selon Patrick Pujol.

« Comme il existe un plan piscines pour faire face à la pénurie, il faut bâtir un “plan écoles”, estime Max Guichard, élu communiste à Cenon. Tout cela révèle un manque d’anticipation. » Egalement jugé restrictif par l’écologiste béglais Clément Rossignol, le dispositif métropolitain prévoit des aides de 500 000€ par classe dans les quartiers d’habitat collectif, 100 000€ dans les zones pavillonnaires. Même à droite, des voix sont montées dans l’hémicycle en faveur d’un plan d’urgence. « Il faudra qu’on essaie d’abonder un peu plus les aides aux communes en grande difficulté. C’est le vice-président en charge des finances qui vous le dit », a lancé Patrick Bobet, maire du Bouscat. Le président Alain Juppé a alors rappelé que les écoles n’étaient pas une compétence métropolitaine.

Un argument qui ne tient plus selon l’ex-président et élu bordelais socialiste Vincent Feltesse. Comme lui, certains élus ont estimé qu’il fallait revoir les priorités d’investissement de la Métropole, consacrés pour moitié au développement du tramway. •

 

Photo : Les élus en conseil métropolitain vendredi © LAURENT TEHILLET / SUD OUEST

 

La Une du jour

Newsletter

Copyright © 2017 CNEWS Matin Bordeaux7. Tous droits réservés.