Télécharger Bordeaux7

L'édition PDF est mise en ligne tous les matins à partir de 7 heures. Cliquez sur l'image pour télécharger l'édition du jour.

Newsletter

Retrouvez-nous sur :

Facebook
Twitter
Flux RSS

À Talence, le festival 1, 2, 3 Musique la joue solistes et insolites PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 20 Mars 2017 06:00

Le festival 1, 2, 3 Musique de Talence nous avait habitué à de délicieux mélanges des genres mais, pour cette 9e édition, toute cette semaine, les croisements tous azimuts sont à leur comble.

 

« En sous-titre, une devise qui pourrait être “Étonnez-moi !” » souligne Patrick Villega-Arino, l’élu à la culture de Talence, partenaire de l’association GrandPiano organisatrice. Et il y a du vrai, tant la palette des propositions devrait surprendre même les mélomanes avertis.

Ainsi, les soirées phares de vendredi et samedi, qu’on a vues plus conventionnelles par le passé. Vendredi, direction l’auditorium de Kedge pour une soirée en deux temps. D’abord un concert du Toulousain Jean-Philippe Carde autour de son instrument pas comme les autres, le hang, une sorte de gong posé sur les genoux produisant des sons d’une variété extraordinaire. Et en suivant, les bien nommés Humanophones feront feu de toutes voix et de toutes les parties du corps – de la « body pop music », qu’ils appellent ça, avec un supplément de groove en plus (20h, 20€, 10€ étudiants, 5€ -18 ans).

Talent talençais
Samedi, au Gaumont Talence, rebelote avec une première partie pas là juste pour attendre les retardataires. En effet, on y verra un talent talençais pur jus, la danseuse contemporaine Sara Augiéras partie faire carrière à Londres, fêter son retour à la maison avec une création exprès pour le festival, un dialogue avec le pianiste belge Florian Noack autour de mélodies signées Brahms, Strauss ou Borodine. Dialogue encore, ensuite, mais entre musique et littérature cette fois, avec Raphaël Enthoven pour donner le change à la violoniste Geneviève Laurenceau autour de l’esprit des Lumières du XVIIIe siècle, Voltaire-Rousseau-Diderot versus Bach, Gluck et tutti quanti (20h, 20€, 10€ étudiants, 5€ -18 ans).

Mais c’est toute la semaine qu’on pourra profiter de l’événement, à commencer par la projection de l’excellent « Sing Street » de John Carney, demain au Gaumont Talence, pour 5€ seulement. Et comme tout Talence se met au diapason de l’événement, le Dôme recevra mercredi une soirée gratuite à forte teneur en professeurs de l’École du musique de Talence, entre a cappella et duo accordéon-flûte traversière, laquelle école recevra samedi et dimanche en masterclass ouvertes au public les Humanophones et Sara Augiéras. Enfin, la librairie Georges profite de la venue de Raphaël Enthoven pour une rencontre samedi. • SLJ

Infos et réservations : www.grandpiano.fr/123musique/

Photo : Temps forts de la semaine, le groove sans instrument autre que corps et voix des Humanophones, et le duo Raphaël Enthoven-Geneviève Laurenceau © Jean Lefranc / Sébastien Schlepp

 

La Une du jour

Newsletter

Copyright © 2017 CNEWS Matin Bordeaux7. Tous droits réservés.