Télécharger Bordeaux7

L'édition PDF est mise en ligne tous les matins à partir de 7 heures. Cliquez sur l'image pour télécharger l'édition du jour.

Météo de Bordeaux

Newsletter

Retrouvez-nous sur :

Facebook
Twitter
Flux RSS

Un pressing pour les gens pressés PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 16 Décembre 2014 06:00

Dans la série "grâce au web, je ne me déplace plus pour effectuer les petites tâches et commissions du quotidien", le pressing fait son entrée en jeu.

 

Depuis le mois de septembre, la société bordelaise Pressing Privé propose un service de pressing livré à domicile. « En France, la tendance générale observée dans le monde du pressing est à une croissance de la demande de l’ordre de 40%, affirme Nicolas Masteau, l’un des deux cofondateurs, avec Jean-Baptiste Manet, de cette société installée eu sein d’une pépinière d’entreprises aux Chartrons. Il y a vraiment une demande, c’est un marché qui bouge.»



« Réinventer le pressing »

Si Nicolas Masteau a eu l’idée de se lancer dans cette activité, c’est d’abord parce qu’il a expérimenté les contraintes liées aux pressings traditionnels : « je trouvais que faire appel à un pressing était compliqué pour plusieurs raisons, explique-t-il. En premier lieu, les horaires ne sont pas très adaptés à ceux des personnes actives, avec une ouverture souvent uniquement la journée. Ensuite, les tarifs sont flous, ça peut aller du simple au double. Puis c’est souvent peu écologique car il y a une utilisation de solvants. Et enfin, les gens peuvent avoir la flemme d’y aller après leur journée de travail. C’est un secteur qui n’a pas évolué depuis les années 70. J’ai coutume de dire que c’est le pressing qui doit s’adapter aux personnes actives et pas l’inverse.»

Le principe de fonctionnement de Pressing Privé est très simple. Sur le site internet de la société, et après s’être inscrit gratuitement, le client sélectionne dans une liste les vêtements qu’il souhaite faire nettoyer. Puis il définit deux créneaux horaires, par tranche d’une demi-heure entre 18h et 22h30, où il se trouvera chez lui pour accueillir l’employé de Pressing Privé. Celui-ci passe récupérer les habits la première fois puis les ramène 48 heures plus tard, propres et repassés : « l’idée, c’est de réinventer le pressing, s’enthousiasme Nicolas Masteau. Le bénéfice majeur pour le client, c’est le gain de temps car il n’a plus à se déplacer. On peut prendre les commandes 24h/24 et nos concierges se déplacent chez les clients sept jours sur sept. Nous misons sur le service et même si l’on commande sur internet, cela reste très humain car il y a un contact, un sourire avec la personne qui vient au domicile.»



Plus de villes couvertes en 2015

Les tarifs de Pressing Privé sont assez similaires à ceux pratiqués dans les établissements classiques et la livraison, facturée 5€, est gratuite au-delà d’une commande de 30€. Le nettoyage est assuré, via un partenariat, par des pressings ayant pignon sur rue dans l’agglomération : « c’est du gagnant gagnant car cela leur permet de toucher un public auquel ils n’ont pas accès en temps normal », précise Nicolas Masteau, qui bénéficie lui de conditions privilégiées en échange.
La société, dont le champ d’action couvre Bordeaux, la rive droite, Mérignac et Le Bouscat, envisage de s’implanter dans d’autres villes de la CUB l’an prochain et elle prévoit de réaliser des bénéfices « dans un an à un an et demi.» •

OSF

https://www.pressingprive.com/

Photo : Nicolas Masteau, cofondateur de la société bordelaise Pressing Privé © OSF

 

La Une du jour

Newsletter

Copyright © 2018 CNEWS Matin Bordeaux7. Tous droits réservés.