Télécharger Bordeaux7

L'édition PDF est mise en ligne tous les matins à partir de 7 heures. Cliquez sur l'image pour télécharger l'édition du jour.

Météo de Bordeaux

Newsletter

Retrouvez-nous sur :

Facebook
Twitter
Flux RSS

Agora prime plusieurs projets audacieux dans la métropole PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 21 Février 2017 06:00

« Elever le niveau des choses non prestigieuses élève le niveau tout court ». Co-présidents du jury prix architecture Caisse des dépôts Agora, les architectes Kersten Geers et Eric Lapierreont récompensé hier plusieurs projets innovants et parfois inattendus dans l’agglomération. 

 

 

 

A chaque édition de la biennale Agora (du 15 au 25 septembre cette année), cinq concours sont lancés (voir ci-dessous). 105 candidats avaient postulé dans la catégorie architecture. Déjà lauréat de la dernière édition pour la résidence Le Petit Cardinal à la Benauge, l’Atelier Provisoire a reçu hier le prix spécial Agora pour les logements Bengalines à Pessac. 

Dans ces neuf appartements construits par le bailleur social Aquitanis, les locataires peuvent moduler les cloisons comme ils le souhaitent. Le béton et le bois ont été privilégiés dans la résidence construite à très bas coût. « Nous sommes parvenus à constuire à 100€ le mètre carré parce que tout le monde en avait envie et a bien voulu jouer le jeu », explique Laurent Vilette de l’Atelier Provisoire. L’agence bordelaise dit proposer une « autre manière de faire ». « Pour répondre aux normes, les logements sont tous les mêmes, poursuit l’architecte. Il y a urgence à reproposer d’autres types de logements.»

Le Grand Parc récompensé

La Maison Simon, conçu par l’agence Script, a reçu le prix de la maison individuelle. Les Archives Municipales qui ont déménagé dans l’ancienne halle aux farines dans le quartier de la Bastide ont reçu le prix équipements culturels, jeunesse et sport. L’agence Robbrecht en Daem Architecten s’est chargée de ce « bâtiment exemplaire », selon le jury. « L’architecture durable ne se résume pas à mettre des panneaux photovoltaïques dont on ne sait à quoi ils ressembleront dans 20 ou 30 ans. Elle consiste aussi à sauver la matière première et la transformer », ont estimé les deux co-présidents.

Le jury a aussi voulu récompenser deux autres ensembles qui viennent d’être réaménagés. Le Palais des sports (atelier Ferret Architecture) dans le centre de Bordeaux a reçu le prix de la réhabilitation et la transformation des bâtiments GHI au Grand Parc le prix logement collectif. Un geste fort. 

« Il faut sauver les grands ensembles en France et non les détruire », ont insisté les présidents du jury. Dans ce quartier d’habitat social, construit après la deuxième guerre mondiale, les agence Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin ont donné une deuxième vie aux logements dans les résidences en y créant des verrières individuelles. 

Enfin une mention a été octroyée à Ecchobloc à Floirac, bâtiment dédié à l’immobilier d’entreprise et imaginé par RevelArchi.•

Laurie Bosdecher 

----------

Les autres prix


Dans la catégorie Design, Athime de Crécy, étudiant à l’ECAL en Suisse, a reçu le premier prix pour sa tasse de café « Ourlet ». Dans la catégorie vidéo, Lucas Bacle, architecte et réalisateur bordelais décroche la première marche du podium pour « Subjectivité de la pierre ». Les candidats devaient mettre le paysage en mouvement en 90 secondes. 35 projets ont été envoyés. L’Atelier Remuménage qui propose des déménagements à vélo et un service de reconditionnement des cartons usagers est lauréat du 1er Prix des associations.  Cinq projets ont eu enfin une mention pour l’appel à idées « Habiter sur pilotis ».

Photo : Le Palais des sports réaménagé par Ferret Architecture a reçu le prix de la réhabilitation © DR

 

La Une du jour

Newsletter

Copyright © 2022 CNEWS Matin Bordeaux7. Tous droits réservés.