Télécharger Bordeaux7

L'édition PDF est mise en ligne tous les matins à partir de 7 heures. Cliquez sur l'image pour télécharger l'édition du jour.

Newsletter

Retrouvez-nous sur :

Facebook
Twitter
Flux RSS

La sous-location pour étudiants a son site web PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 13 Avril 2015 06:01

1.-switcharoundS’il y a bien une chose qui caractérise le monde étudiant, c’est sa mobilité ! C’est la problématique abordée par Switcharound.com, une plateforme web développée par une jeune société éponyme basée à la Cité Numérique de Bègles, qui propose un service de sous-location temporaire de logement entre étudiants.



D’abord imaginé par son directeur général Melvyn Mouflin lors d’un projet de fin d’études à l’IAE d’Aix-en-Provence puis développé avec l’aide de son associé Edouard Gibert à Bordeaux, où il a émigré, ce site visait d’abord à permettre « un échange bilatéral de logement. Mais il fallait que correspondent les mêmes dates, les mêmes critères d’affinité, etc., ce qui était compliqué à réunir », avoue Melvyn Mouflin.

Les deux co-fondateurs élargissent alors leur modèle et proposent depuis 2015 une nouvelle mouture de leur site, où « l’étudiant peut désormais proposer une sous-location de son logement à n’importe qui et/ou sous-louer un autre logement à quelqu’un.» Un service avantageux pour l’étudiant qui n’a donc pas besoin de déménager pour effectuer ses stages, échanges à l’étranger ou séjours Erasmus et peut rentabiliser son logement vacant via la sous-location, « qui est légale s’il y a l’accord du propriétaire et si son loyer n’excède pas celui de la location », rappelle Edouard Gibert.

Au départ, l’étudiant devait s’acquitter d’un tarif de 49€ par mois d’échange entamé pour bénéficier du service Switcharound et de son assurance couvrant les sous-locataires en cas d’incendies, dégats des eaux, dommages de petit mobilier... Désormais, la société propose un service d’accompagnement gratuit pour les étudiants d’écoles et d’universités partenaires, lesquelles soucrivent à la société béglaise une licence annuelle. En accédant à ce dispositif, leurs étudiants peuvent bénéficier d’une mise en avant de leur offre ou demande de logement, d’un accompagnement à la recherche de logement et d’une aide à la contractualisation de leur sous-location. « On répond à toutes leurs questions. Cela passe par un travail de fond qu’on effectue sur des problématiques liées aux APL, à la Caf, aux baux de sous-location, etc.», dixit Melvin Mouflin. « On joue le rôle d’une vraie conciergerie en les aidant à valoriser leur annonce, à mettre en ligne leurs documents, à cadrer leurs démarches », informe Edouard Gibert, en charge des partenariats.

Pour s’inscrire, l’étudiant remplit sur le site divers critères (type de logement, disponibilité, prix...) selon qu’il propose ou cherche une sous-location. Puis il accède à des résultats personnalisés et aux profils intéressés par son annonce avec qui il peut discuter par messages. 




Pour l’heure, Switcharound compte environ 1200 inscrits et en vise 15000 d’ici fin 2015. La société a établi des partenariats avec 17 universités (dont l’Université de Bordeaux) présentes sur 32 villes en France. D’ici juin 2015, elle prévoit aussi d’équiper sa plateforme d’un système de réservation de sous-location en ligne et d’un système de paiement de loyer en ligne.• EM

Photo : © EM

 

La Une du jour

Newsletter

Copyright © 2021 CNEWS Matin Bordeaux7. Tous droits réservés.