Télécharger Bordeaux7

L'édition PDF est mise en ligne tous les matins à partir de 7 heures. Cliquez sur l'image pour télécharger l'édition du jour.

Newsletter

Retrouvez-nous sur :

Facebook
Twitter
Flux RSS

L'actualité du jeu vidéo vue par Perrine

games

 

Perrine Tiberghien a une tâche difficile : elle teste des jeux vidéo pour Bordeaux7 et nous livre son verdict. Retrouvez ici certains de ses commentaires. A vos manettes !

 

 

 

 

 

 

“Call of Duty” versus “Battlefield”, un duel au sommet PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 23 Novembre 2016 06:00

Ce sont les traditionnelles sorties d’automne. « Call of Duty Infinite Warfare » et « Battlefield 1 » agitent les champs de bataille préférés des joueurs. Mais cette année, les licences d’Activision et d’Electronic Arts ont pris des directions tout à fait opposées. Quels sont les points forts des deux titres ? On fait le match !?

 

Scénario : avantage Call of Duty
Call of Duty a quitté depuis un bon moment les champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale. Infinite Warfare explore plutôt les planètes du système solaire. On y incarne le capitaine Nick Reyes, en pleine guerre contre le Front de défense des colonies. Impeccablement bien menée, la campagne solo mérite à elle seule qu’on découvre le titre. Mention spéciale pour les combats spatiaux !

Battlefield 1, c’est plutôt retour dans l’Histoire : celle de la Première Guerre mondiale. Electronic Arts explore le conflit autour de cinq « histoires de guerre », cinq personnages pour cinq courtes campagnes. Elles servent principalement à poser les bases du multijoueur… et à plonger le joueur dans l’ambiance.

Multijoueur : avantage Battlefield
Là où Battlefield 1 prend clairement l’avantage, c’est sur son mode multijoueur. Magnifique visuellement et techniquement, le titre a l’avantage de proposer des cartes immenses et parfaitement jouables. Tous les moyens sont bons pour emporter la bataille, dans le désert ou dans les Ardennes. Le multijoueur est tout aussi accessible aux grands habitués qu’aux débutants : la variété des modes de jeu permet une belle expérience. Plusieurs mises à jour sont déjà annoncées pour enrichir les cartes et les armées.

Difficile donc de comparer avec Infinite Warfare, avec ses combats au rythme très élevé à réserver aux habitués du genre. Mais Call of Duty propose une bonne variété de modes de jeu, et une grande liberté de personnalisation de l’arsenal.

Richesse graphique : balle au centre
En général, les titres Battlefield et Call of Duty promettent une belle claque visuelle… et c’est encore le cas sur ces deux nouveaux opus. Dans des genres différents !

Battlefield 1 est aussi frappant dans la ville picarde de Saint-Quentin prise d’assaut que dans le désert ou dans les Alpes italiennes. Tranchées et terrains accidentés laissent des cartes impressionnantes à découvrir, en faisant abstraction des nombreuses approximations historiques. Call of Duty Infinite Warfare est tout aussi beau à découvrir, même si on regrette le manque de liberté. Les deux titres ont en tout cas de quoi marquer les derniers mois de l’année. •

Perrine Tiberghien

Battlefield 1, *****. Sur PC et consoles de salon, à partir de 50 €.
Call of Duty Infinite Warfare, ****. Sur PC et consoles de salon, à partir de 50 €.

 

Photo : Les éditeurs ont bien fourbi leurs armes avant Noël : des claques visuelles au rendez-vous, tant du côté de COD que de Battlefield © Activision / electronic Arts

 

La Une du jour

Newsletter

Copyright © 2017 CNEWS Matin Bordeaux7. Tous droits réservés.