Télécharger Bordeaux7

L'édition PDF est mise en ligne tous les matins à partir de 7 heures. Cliquez sur l'image pour télécharger l'édition du jour.

Newsletter

Retrouvez-nous sur :

Facebook
Twitter
Flux RSS

L'actualité du jeu vidéo vue par Perrine

games

 

Perrine Tiberghien a une tâche difficile : elle teste des jeux vidéo pour Bordeaux7 et nous livre son verdict. Retrouvez ici certains de ses commentaires. A vos manettes !

 

 

 

 

 

 

On a testé pour vous Pokémon Go Plus PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 22 Décembre 2016 06:00

pokemonPTokL’été dernier, Bordeaux n’a pas échappé au phénomène Pokémon. Cinq mois après la sortie du jeu en réalité augmentée, il faut être un peu plus motivé pour les longues balades.Dans le froid, on sort moins son smartphone pour attraper quelques Pokémons ! Alors la question s’est posée, et voici notre test : que vaut le Pokémon Go Plus pour les joueurs bordelais ?

 

Pokémon Go Plus, c’est quoi ?

L’accessoire commercialisé par Nintendo n’est rien de moins qu’un bracelet connecté. Moins discret qu’un bracelet pour le sport, il est synchronisé avec l’application Pokémon Go, et signale les Pokémons proches ainsi que les PokéStops. Pour tenter d’attraper un Pokémon ou récupérer des objets dans un Pokéstop, il suffit de cliquer sur le bouton lorsqu’il clignote en vert ou en bleu. Un petit clic et le tour est joué ! Enfin, ça c’est en théorie. Et en pratique dans les rues de Bordeaux les plus peuplées de Pokémons, qu’est-ce que ça donne ?

 

Test pratique en pédalant

L’une des bases de Pokémon Go, c’est de pousser les joueurs occasionnels ou passionnés à sortir de chez eux pour attraper plus de monstres. La limite, bien sûr, étant de passer un peu trop de temps le nez sur l’écran, sans voir ce qui se passe autour. Dommage, encore plus quand on apprécie une petite promenade en vélo en discutant avec son voisin. 

Le Pokémon Go Plus offre une alternative intéressante. Accessoire glissé au poignet et synchronisé avec l’application, nous voilà en route pour le Parc Bordelais. Bonne nouvelle, l’accessoire détecte plusieurs Pokémons (pourtant guère nombreux dans ce parc). Vibration, clic… le bracelet clignote ou signale un contact perdu. Le contact avec les Pokéstops est un peu plus difficile à établir : il faut que le bracelet en détecte la proximité et quand on est en mouvement, c’est plus compliqué. Tant pis, ce sera pour la prochaine balade : quelques monstres ont été attrapés sans avoir eu besoin de regarder l’écran, avec le plaisir des surprises en arrivant à la maison. 

 

Le bracelet au quotidien

Pour progresser dans le jeu, il faut aussi cumuler les Pokémons même quand on les a déjà attrapés, pour mieux pouvoir les faire évoluer. Autant dire que le trajet quotidien peut se révéler un bon terrain de chasse ! 

Bonne nouvelle, le trajet quotidien passe le long du Jardin de la mairie, lieu prisé des chasseurs bordelais. Même sans s’y arrêter, le bracelet détecte les Pokéstops et les Pokémons : quelques clics et vibrations suffisent. D’un bon pas, on remonte vers la place Gambetta (clics !), puis la Porte Dijeaux (clics !), et enfin le cours de l’Intendance (clics !). Le tableau de chasse n’est pas aussi rempli qu’avec des arrêts réguliers, mais le score est très honorable… et sans avoir dégainé une seule fois le smartphone. L’autre bonne nouvelle, c’est que l’application a comptabilisé tous les pas et offert les bonus adéquats. 

 

Accessoire utile ?

Le test est-il concluant ? Oui, dans la mesure où le Pokémon Go Plus complète le jeu sans garder le nez sur l’écran. Mais il ajoute aussi une autre dimension à l’application  : pour un joueur occasionnel, c’est un petit « plus » discret lors d’une balade ou d’une sortie. Pas forcément assez convaincant pour pousser des néophytes à s’essayer au Pokémon Go, c’est en tout cas l’accessoire utile pour garder le nez au vent le long des quais… tout en cliquant pour attraper les Ramoloss, les Psykokwak et les Magicarpe qui y vivent.•

Perrine Tiberghien

Pokémon Go Plus, 40€ environ. Nécessite un smartphone compatible, une connexion Bluetooth et un accès à l’application Pokémon Go.  

Photo: Le bracelet connecté peut être utilisé en marchant et en pédalant ©Perrine Tiberghien / Bordeaux7

 

La Une du jour

Newsletter

Copyright © 2017 CNEWS Matin Bordeaux7. Tous droits réservés.