Télécharger Bordeaux7

L'édition PDF est mise en ligne tous les matins à partir de 7 heures. Cliquez sur l'image pour télécharger l'édition du jour.

Newsletter

Retrouvez-nous sur :

Facebook
Twitter
Flux RSS

Place de la Comédie, le cœur battant de la ville PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 27 Février 2017 06:00

 

place de la comedieC’est un ballet incessant de tramways, vélos, scooters, trottinettes et surtout de passants. Les jeunes cadres en costume, mallette à la main, croisent les accros du shopping chargés de paquets et les ados en bande, écouteurs vissés sur les oreilles.

Lovée entre le Grand Théâtre et le Grand Hôtel, la place de la Comédie est le centre névralgique de Bordeaux. Se tenir sur les marches du Grand Théâtre, c’est sentir le pouls de la ville et avoir un aperçu de la diversité de ses habitants. Sur ses pavés toute la cité se croise sous les yeux de « Sanaa », monumentale sculpture de 7 mètres de haut représentant un visage de femme. Imaginée par l’artiste espagnol Jaume Plensa et installée place de la Comédie en 2013, la statue, achetée et donnée à la Ville par un mécène qui souhaite garder l’anonymat, fait désormais partie intégrante du décor.

Conflits d’usages

Lieu de rendez-vous mais surtout lieu de passage, on ne s’attarde jamais très longtemps sur la place, que l’on soit touriste en quête de photos ou assis seul sur les marches du Grand Théâtre pour avaler un sandwich ou encore posté aux pieds de l’une de ses deux horloges en attendant un rendez-vous.

Les seuls à avoir fait de la place leur point d’ancrage, ce sont les ados. Souvent par deux, ils squattent les alcôves du Grand Théâtre, tout en haut des marches, à l’abri des intempéries et surtout des regards. Les jours de beau temps les bruits de skateboards couvrent presque la sonnerie entêtante du tramway, au point de poser des problèmes de cohabitation avec les riverains.

En novembre, les habitants du cours du Chapeau-Rouge ont lancé une pétition pour protester contre les nuisances sonores. La Ville a réuni les différents protagonistes et a fini pour trouver un compromis. Elle va tester dès la mi-mars un système de partage de l’espace urbain. Pendant 3 mois, l’usage des skateboards sera limité aux seuls mercredis et samedis entre 11h et 20h sur la place, le cours du Chapeau-Rouge et d’autres lieux “sensibles” en centre-ville.

A l’intérieur ou aux pieds des marches du Grand Théâtre, le spectacle n’est donc pas prêt de s’arrêter place de la Comédie !

Clothilde Bru

Photo : Lieu de tous les rendez-vous, la place de la Comédie entre le Grand Théâtre et le Grand Hôtel, construits par le même architecte Victor Louis reflète le nouveau Bordeaux cosmopolite, dynamique et touristique ©Archives Sud Ouest

 

La Une du jour

Newsletter

Copyright © 2018 CNEWS Matin Bordeaux7. Tous droits réservés.