Télécharger Bordeaux7

L'édition PDF est mise en ligne tous les matins à partir de 7 heures. Cliquez sur l'image pour télécharger l'édition du jour.

Newsletter

Retrouvez-nous sur :

Facebook
Twitter
Flux RSS

Comment le cours de l'Intendance est devenu les Champs Elysées de Bordeaux PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 27 Février 2017 06:00

 

coursIntendancewebQSHermès, Vuitton, Lancel, Nespresso, Repetto, Gant, Diesel, Zapa. Le cours de l’Intendance rime aujourd’hui avec grandes marques. Ce ne fut pas toujours le cas.

 

L’historique artère commerçante bordelaise a perdu de son lustre dans les années 80. Les travaux du tramway ont sonné le départ d’autres commerçants. Aujourd’hui, on se bat pour y avoir un pas de porte. Le cours de l’Intendance est souvent comparé aux Champs Elysées de Paris.

Construit le long des fossés de l’ancienne enceinte de la ville, l’artère d’abord baptisée Fossés de Campaure marque une séparation entre le Bordeaux populaire et le Bordeaux plus chic. Dans les années 50, le cours connaît un certain déclin au profit du cours Clémenceau. Les enseignes y sont moins prestigieuses, des rideaux se baissent.

La circulation automobile est intense. Le cours accueille jusqu’à cinq voies dédiées aux automobiles. On le compare même à la Nationale 10. Les commerçants s’organisent pour tenter d’apaiser cette autoroute.

Le retour du tramway en 2004 et la piétonnisation de l’artère chassent les voitures du cours. Le cours de l’Intendance est aujourd’hui l’artère où le montant  des baux commerciaux atteint des sommets. Seuls quelques indépendants subsistent.• 

Photo: Autrefois autoroute urbaine, le cours de l'Intendance est aujourd'hui dédié aux piétons, vélos et trams ©Archives Quentin Salinier / Sud Ouest

 

 

 

 

 

 

La Une du jour

Newsletter

Copyright © 2018 CNEWS Matin Bordeaux7. Tous droits réservés.