Télécharger Bordeaux7

L'édition PDF est mise en ligne tous les matins à partir de 7 heures. Cliquez sur l'image pour télécharger l'édition du jour.

Newsletter

Retrouvez-nous sur :

Facebook
Twitter
Flux RSS

Coworking : Wigi dorlote ses travailleurs PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 02 Mars 2017 06:00

Ils s’appellent déjà entre eux les « Wigi Workers ». Au début de l’année, Eric San Augustin a ouvert au 26, rue Condillac un nouveau lieu de coworking.

 

 

« Bordeaux est, après Paris, la ville en France qui concentre le plus d’espaces de coworking », avance-t-il. L’entrepreneur en a recensé une quarantaine. Il a créé le sien dans l’un des rares quartiers bordelais où ces nouveaux lieux partagés de travail se comtpent sur les doigts d’une main. Eric San Augustin vient de faire un virage à 180 ° dans sa carrière après de nombreuses années passées dans des entreprises de décoration.

Chez Wigi, comme « Work is good in », un bar en Lego® géants trône dans l’espace d’accueil. Les visiteurs patientent dans un grand canapé bourré de coussins colorés. L’œil a de quoi s’occuper. Dans un style épuré à la scandinave, le lieu regorge de détails ou objets de déco vintage. Aux murs, vieilles horloges se mélangent à des valises aux couleurs pastel.

L’adresse qui claque
« On se sent un peu comme la maison ici », confie Charline, le mug de la maison à la main. Elle et son associée Pascale travaillent dans les ressources humaines et cherchaient un local pour leur entreprise qui a pris son envol. « On a visité plusieurs lieux. Dans celui-ci, on s’est tout de suite senties bien. » Elles ont pour voisin de bureau un responsable d’agence de voyages haut de gamme. Plus loin, Guillaume, tout juste arrivé de Paris avec femme et enfants, passe quelques semaines ici pour définir les contours de sa nouvelle activité. Tous les matins, il a un rituel. Avant d’embaucher, il passe rue de la Vieille-Tour acheter des dunes blanches qu’il savoure avec le café maison.

Eric San Augustin propose à ses coworkers d’être domiciliés au 26, rue Condillac. Une adresse qui claque pour les clients ou potentiels clients des locataires. « Nous sommes dans le quartier le plus chic et le plus rock’n’roll de Bordeaux. Il y a un mélange d’avocats, courtiers, négociants, commerçants et recruteurs très intéressant », confie le maître des lieux.

Chez Wigi, on peut venir travailler une demi-journée comme prendre un abonnement au mois. L’espace de 120 m2 compte 25 postes de travail. Il y a des salles de réunions, une vraie cuisine de coloc’ tout en bleu, un sous-sol de 90 m2 où sont dispensés des cours de yoga et qui peuvent être mis à disposition pour des shootings photo, des conférences ou soirées privées. « Je dispose de la licence de petite restauration », précise Eric San Augustin. Un détail qui compte pour ceux qui souhaiteraient organiser cocktails ou apéritifs dinatoires dans les lieux.

Le patron de l’espace propose des prix dans la moyenne bordelaise avec des réductions pour les étudiants et des demandeurs d’emploi. Lui qui « pense que le coworking doit se professionnaliser » a investi dans une imprimante haute qualité, a insonorisé les lieux. La 4G passe dans toutes les pièces et le réseau haut débit est irréprochable. Wigi est à l’image des Grands-Hommes : impeccable. •

 

Laurie Bosdecher

wigi-coworking.com

Photo : Eric San Augustino a créé un lieu coloré, mêlant styles scandinave et vintage au 26, rue Condillac © LAURIE BOSDECHER / BORDEAUX7

 

La Une du jour

Newsletter

Copyright © 2017 CNEWS Matin Bordeaux7. Tous droits réservés.