Télécharger Bordeaux7

L'édition PDF est mise en ligne tous les matins à partir de 7 heures. Cliquez sur l'image pour télécharger l'édition du jour.

Newsletter

Retrouvez-nous sur :

Facebook
Twitter
Flux RSS

Rancinan au bercail : le photographe bordelais star exposé dès ce jeudi à la Base sous-marine PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 13 Octobre 2016 05:00

Dès ce soir, la Base sous-marine ouvre ses alvéoles à un Talençais devenu un géant mondial de la photographie : Rancinan, avec « La Probabilité du miracle », signe une épatante “plus-que-rétrospective”.

 

Beau parcours que celui de Gérard Rancinan. Plus jeune photojournaliste de France à ses débuts à « Sud Ouest » (il a alors 18 ans), il est vite repéré par l’agence Sygma pour laquelle il couvrira l’actualité sur toute la planète et tirera le portrait des grands de ce monde, d’Arafat à Castro via Jean-Paul II ou Bill Gates – quatre prestigieux Prix World Press à la clé. Mais ce qui va faire de lui un véritable artiste coté, c’est son sens incroyable de la mise en scène couplé à un regard aigu sur les travers de nos sociétés occidentales.

C’est une quarantaine de ses œuvres que l’on retrouvera jusqu’au 18 décembre à la Base sous-marine, dans un dialogue avec les textes, les carnets et les vidéos de sa complice depuis bientôt 20 ans, l’essayiste et journaliste Caroline Gaudriault. Son fameux cliché « Fin de fête » et ses archanges maudits de la série « Le Destin des hommes » claquant en monumental en guise d’accueil, son « Radeau des illusions » ou Géricault au pays des migrants... mais aussi du plus gai voire burlesque – sa tête de Mickey apportée sur un plateau ou une Cène version junk food. Du baroque ultra-léchée comme autant de métaphores de nos vies modernes. En prime, des clichés datant de ses débuts, d’autres de ses grandes heures de photojournaliste.

Pour prendre la pleine mesure du talent fou de ce grand monsieur, cette exposition sera complétée à partir du 4 novembre par un autre accrochage de ses œuvres emblématiques – ses collaborations avec le plasticien Yan Pei-Ming notamment –, un hors-les-murs de la Galerie D.X à l’Institut Bernard Magrez. Mais on vous en reparlera. • SLJ

A voir du mardi au dimanche de 13h30-19h, entrée libre. www.bordeaux.fr 

Photo : En haut, Caroline Gaudriault et Gérard Rancinan devant « Fin de fête » ; en bas, la Cène revisitée par le photographe façon malbouffe © Laurent Theillet / Sud Ouest

 

La Une du jour

Newsletter

Copyright © 2021 CNEWS Matin Bordeaux7. Tous droits réservés.